Songe en relief

 

Tel un ancrage, tout commence par la mise au monde de la matière du songe.

Mélange d'éléments complémentaires,

dosage savamment expérimenté et le papier-matière prends vie.

Immaculé dans sa forme plane, il respire dans un répit silencieux.

Le moment venu, les mains de l'artiste, dans une étreinte charnelle,

lui donne de l'ampleur le révélant à lui même.
Sur ses zones de rupture plis et replis se forment,

ses facettes multiples embrassent l'air,

une légèreté, maintenant émane,

le songe prends corps...

 

Mystérieuse dans sa profondeur noire,

l'encre se prépare à former les signes.
Le pinceau sera son canal.
Minuscules mouvements suspendus,

exploration du relief dans ses derniers instants virginaux,

l'encre se livre dans l'absorption.

S'abandonnant à son essence première,

elle couvre de son imaginaire la forme.
Foisonnement d'espaces vierges avides de cette fusion indélébile,

tout l'appelle jusqu'à l'épuisement.

Enfin, le rite accompli, le calme revient.

 

Le songe n'est-il plus? Un relief est né.
Le rythme des formes dans leurs harmonies secrètes,

nous amène à contempler.
La lumière s'invite !
Tel un guide averti, elle nous ouvre les portes du labyrinthe.

Une vibration naturelle et légère alors nous envisage.

Insaisissable dans sa dimension en résonance,
elle fascine par sa beauté.
Touchée, l'âme s'éveille.

Oeuvre sculpturale.

Le temps est venu.

 

Pour Isabelle Jarousse,

Artiste.

Nadine MOREL Septembre 2014

  • Twitter Metallic
  • s-facebook